Monter un reportage vidéo

Après avoir vu dans un article précédent la méthodologie pour obtenir un bon reportage vidéo, nous allons aujourd’hui nous attarder sur de bons conseils pour faire le montage d’un reportage. Cette liste ne sera pas exhaustive mais sera une bonne base de travail.

Parfois, il arrive pour une agence de préparer des reportages du tournage au montage avant d’envoyer la production finalisée directement au média.

 

Qu’est-ce qu’un PAD ?

L’acronyme PAD signifie « Prêt à diffuser ». Dans le milieu professionnel de l’audiovisuel, un PAD est une fiction, un documentaire, une émission ou un reportage répondant à un certain nombre de critères et au cahier des charges. Un PAD peut être commandité ou proposé par l’agence de production. Ces PAD pourront être diffusés à la télévision, à la radio ou sur le site internet du média.

 

Quelques conseils pour le montage d’un reportage vidéo ?

Le montage est donc le moment où le monteur va raconter une histoire cohérente, dynamique et qui va apporter du sens à certaines images.

1. Suivre une trame

Dans un premier lieu, il est intéressant de savoir où on va avant de commencer à faire le montage. Ainsi, préparer une trame est important. Dans cette trame, on retrouve les différents plans que nous souhaitons dans un ordre chronologique avec les textes associés. Si vous avez une contrainte de temps, alors la trame sera utile pour savoir si vous allez être trop long ou dans les temps.

2. Utiliser des plans d’illustration pour inclure les textes

Dans votre reportage, il est possible, surtout s’il n’y a pas de voix off, que vous ayez à intégrer du texte. Ce texte devra être accepté voire préparé par le journaliste lui-même. Afin d’inclure les textes dans le reportage, il est préférable d’utiliser des plans d’illustration où l’action qui s’y déroule est secondaire. La personne qui regarde pourra donc prêter attention au texte et non à l’image. Sur ces plans d’illustration, faites attention qu’il n’y ait pas de trop de textes en plus du texte que vous ajoutez vous-même. Enfin, il y a une règle à suivre. Le texte doit rester suffisamment longtemps à l’écran pour que le spectateur ait le temps de le lire deux fois dans sa tête ou une fois à voix haute.

3. Utiliser des sonores sans texte pour introduire une scène

Ces plans dit « sonores » sont des séquences sans texte de moments de vie. Vous pouvez les intégrer dans votre montage afin d’introduire une personne ou un lieu dans votre montage. Ce type de plan apporte un certain dynamisme à votre reportage en permettant de casser le rythme plans d’illustration / interview. Bien entendu, au même titre que tous les autres plans, ils devront être les plus stables possible.

4. Le début et la fin

Afin de bien structurer votre reportage, il faut bien entendu soigner son début et sa fin. Ainsi, il est important de démarrer sur un plan accrocheur et dynamique, où des personnes sont en mouvement par exemple. Même si le reportage n’est pas long, la première image doit donner envie de regarder la suite. En fin de reportage, il est bon de ne pas terminer brutalement sur une séquence d’interview. Il est préférable de terminer sur un joli plan, de panorama par exemple. Enfin, il est intéressant de remarquer que le reportage n’est pas obligé de suivre l’ordre chronologique des événements mais plutôt un ordre logique qui relie les séquences entre elles.

5. La règle des 3 secondes

En reportage, il existe une règle qui indique que pour donner du dynamisme au montage, il est possible de faire commencer à parler un intervenant sur un plan d’illustration adapté. Cependant, ce plan d’illustration ne doit pas durer plus de 3 secondes avant qu’on puisse voir la personne qui parle. Dans la même logique, il ne faut pas montrer des images où la personne ne parle pas avec un audio où elle le fait.

6. La fluidité

Un des principes de base dans le montage d’un reportage, est de lui donner une fluidité. Même si les images ne sont pas vraiment reliées, il faut donner un sentiment de continuité au spectateur. Ainsi, il est bon de cacher les coupes dans le montage grâce à des plans d’illustrations. Par exemple, si vous coupez durant une interview, ajoutez un plan sur les mains de la personne pour qu’on ne remarque pas la coupe. De plus, il ne faut pas enchaîner deux plans qui produiraient de faux raccords ou qui sauteraient au regard du spectateur.

7. Faire attention aux détails et au son

Enfin, dernier conseil, faites attention aux détails cachés dans les regards, dans la position des personnes etc. De plus, faites attention au niveau sonore de chacune des pistes pour que le tout soit cohérent. Enfin, tendez l’oreille sur les petits bruits parasites dus aux coupes durant les phrases notamment, par exemple au niveau de la respiration.

Voici donc quelques conseils pour produire un bon montage d’un reportage vidéo.

Aktua Prod, a pu réaliser de nombreux PAD notamment pour Paris Normandie. En voici un exemple : https://www.paris-normandie.fr/nos-videos/video-marine-le-pen-et-jordan-bardella-en-meeting-en-seine-maritime-EA14723878

TOUJOURS LÀ POUR VOUS

CONTACTEZ NOUS

Pour discuter de vos projets / prendre contact / prendre un thé / vous renseigner

Adresse

20 parc Bertel
355, rue Victor Hugo
76300 SOTTEVILLE-LÈS-ROUEN

Téléphone

Robin Vallette
02 79 41 41 41

Mail

contact@aktua-prod.fr